Informations régionales économiques et juridiques
93e année

L’Auxerrois s’engage dans la sobriété énergétique

Énergie. La ville d’Auxerre et la communauté d’agglomération de l’Auxerrois ont présenté une feuille de route, baptisée « Plan de solidarité énergétique 2022-2023 », grâce à laquelle ils escomptent réaliser 7 à 10 % d’économie.

L'Auxerrois s'engage dans la sobriété énergétique
(Crédit : Pixabay)

À l’instar de la quasi-totalité des collectivités territoriales françaises, les élus municipaux et communautaires du territoire icaunais entendent réduire leur facture énergétique pour faire face à l’envolée des prix. Entre 2019 et 2023, la part du budget consacrée par la ville et l’agglomération à l’achat d’électricité et de gaz a explosé, pour atteindre une augmentation de 86 %. « Nous devons rapidement agir pour limiter une flambée des dépenses d’énergie sur nos budgets de fonctionnement qui pourrait mettre à mal les projets de transformation que nous avons engagés depuis deux ans pour renforcer l’attractivité de notre territoire », soulignent-ils.


>LIRE AUSSI : Auxev va dupliquer son réseau de chaleur


Ainsi, de nombreuses mesures ont été adoptées afin de contenir cette consommation : Réduction de l’éclairage publique, temps d’utilisation des équipements sportifs restreint, accélération de la conversion à la technologie Led, baisse des températures dans certains bâtiments… La ville d’Auxerre et la communauté d’agglomération de l’Auxerrois entendent réaliser, « dans un premier temps », une économie de 10 %, soit une baisse de 300.000 euros de la facture.

Intensifier la transition énergétique

« Nos deux collectivités sont déjà fortement engagées dans la transition énergétique, pilier de notre projet de territoire. La situation actuelle ne fait que conforter notre stratégie de développer l’hydrogène et les énergies renouvelables en visant, dans l’intérêt des habitants et des entreprises de l’Auxerrois, l’autonomie énergétique en 2050. » Cette stratégie de mix énergétique se traduit, notamment, dans l’extension d’ici deux ans du réseau de chaleur urbain Auxev et dans l’implantation de deux centrales photovoltaïques par TotalEnergies BFC, qui devraient être opérationnelles à l’horizon 2025.

Stéphane Bourdier