Informations régionales économiques et juridiques
93e année

L’État accompagne les entreprises dans leur transition écologique

Écologie. Parmi les priorités et les lignes directives des services de l’État en Côte-d’Or, trois mots d’ordre  : la protection, l’accompagnement des évolutions des pratiques et l’anticipation. La transition écologique et énergétique est au cœur des préoccupations.

L'État accompagne les entreprises dans leur transition écologique
(Crédit : Pixabay)

Lundi 19 septembre, Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne Franche-Comté et préfet de la Côte-d’Or, organisait une conférence de presse de rentrée pour «  faire un point sur l’actualité des politiques de l’État dans le département  ». L’occasion de balayer tous les champs d’action de la préfecture et d’évoquer le sujet qui préoccupe le plus grand nombre cet automne, la transition écologique et énergétique.

«  Il y a un an, nous étions dans un contexte de reprise forte, avec de belles perspectives. Depuis, la guerre sur le continent européen a plongé notre pays et plus largement l’Europe et le monde entier dans un contexte d’instabilité, entraînant des préoccupations pour nos concitoyens qui s’interrogent sur l’inflation et l’approvisionnement en énergie  », observe-t-il. Trois mots d’ordre résumeraient ainsi les priorités et les lignes directives des services de l’État dans le département  : la protection, l’accompagnement des évolutions des pratiques et l’anticipation.

Entreprises et collectivités ont un rôle à jouer

«  La protection passera par celle des concitoyens contre les effets de l’inflation et des augmentations des coûts de l’énergie, grâce aux remises à la pompe, ainsi qu’au bouclier tarifaire sur le gaz et l’électricité, ou encore à l’aide mise en place pour le fioul.  » Force est de constater que les entreprises et les collectivités ont leur rôle à jouer. «  Dans le département, la croissance résiste et le taux de chômage est historiquement bas, entraînant des tensions de recrutement  », complète-t-il. Des outils ont ainsi été mis en place pour soutenir les entreprises qui créer de l’activité, comme le contrat engagement jeune, lancée en mars et qui a déjà bénéficié à 1.282 jeunes en Côte-d’Or, et le parcours de remobilisation proposé par les équipes de Pôle emploi à tous les chômeurs de longue durée.


>LIRE AUSSI : La Saône-et-Loire investit pour la biodiversité


Enfin, sur la question de la sobriété énergétique, le préfet rappelle que «  la stratégie du gouvernement est d’éviter tout scénario de coupure  » même s’il reconnaît que les services de l’État en région travaillent actuellement à des plans de délestages. «  Nous avons identifié 250 sites au niveau de la région qui ont une consommation annuelle de gaz supérieure à cinq gigawatts-heure. Ces entreprises ont été récipiendaires au début de l’été d’un questionnaire des distributeurs d’énergie concernant leurs contraintes de production et la nature de leur outil industriel  », indique la sous-préfète Natacha Vieille, avant de rappeler que des dispositifs d’aides ont été mis en place par l’Ademe. Enfin, les collectivités locales pourront aussi bénéficier du fonds de transition en soutien de leurs investissements verts.

Antonin Tabard