Informations régionales économiques et juridiques
93e année

La communauté numérique de l’Yonne revient avec de nouvelles ambitions

Numérique. Baptisée NumYco et affiliée à BFC Numérique, l’association présidée par Alexandre Foulon - le fondateur de l’agence digitale auxerroise Brainytech - entend fédérer les acteurs de la filière et impulser une dynamique nouvelle en leur donnant une plus grande visibilité.

La communauté numérique de l'Yonne revient avec de nouvelles ambitions
Crédit : Pixabay

Depuis la disparition prématurée de « Yonne Numérique », les acteurs icaunais du digital n’avaient plus de structure représentative. Avec le soutien du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, du conseil départemental de l’Yonne, des communautés d’agglomération du Grand Sénonais et de l’Auxerrois, de la CCI et du Medef 89, une nouvelle association a été créée, le 31 mai dernier, cette fois, affiliée à BFC Numérique. Sa présidence a été confiée à Alexandre Foulon, fondateur et dirigeant de Braynitech, par ailleurs vice-président du cluster numérique de Bourgogne Franche-Comté.


>LIRE AUSSI : Rendre le numérique itinérant


« L’objectif de NumYco est de rassembler les collectivités territoriales, les syndicats professionnels, les structures d’accompagnement régional, les associations et les entreprises de l’écosystème numérique pour animer la filière et travailler ensemble », souligne Alexandre Foulon. Plus d’une quinzaine d’entreprises ont déjà répondu à l’appel et, bientôt, des synergies pourraient voir le jour dans le cadre, par exemple, d’appels à projet lancés au niveau régional ou national.

Des premières actions déjà identifiées

Dès l’automne prochain, NumYco va participer au festival consacré à l’impact du numérique sur l’environnement « ArboreSens », organisé dans l’agglomération sénonaise. Une table ronde sur le « numérique responsable » doit, aussi, se tenir à la Maison de l’entreprise d’Auxerre et un cycle de conférences a d’ores et déjà été programmé en partenariat avec l’espace de coworking T10.

« En 2024, nous avons pour projet de créer un salon du numérique visant à fédérer les différents acteurs et à mettre en valeur les entreprises du territoire », précise le président. « Aujourd’hui, nous avons beaucoup de mal à attirer de nouvelles compétences alors que, dans le même temps, les diplômés et les stagiaires éprouvent des difficultés à trouver des entreprises d’accueil. Nous souffrons, par ailleurs, d’un problème d’adéquation entre l’offre et la demande au niveau de la formation. »

Stéphane Bourdier