Informations régionales économiques et juridiques
93e année

La région encourage les filières professionnelles

Formation. La région engage 8,1 millions d’euros pour réhabiliter et restructurer les anciens ateliers des filières automobile et métallerie du lycée Hippolyte Fontaine. En plus de s’intégrer dans la nécessaire transition énergétique, le nouveau bâtiment, attendu pour avril 2024, vise à soutenir les filières professionnelles.

Une consommation de chauffage réduite de 65% grâce à une façade et une couverture mieux isolées pour arriver à l’équivalent d’un bâtiment basse consommation d’énergie, une isolation phonique pour réduire les bruits de 40 décibels… Les futurs 2.000 mètres carrés d’ateliers du lycée Hippolyte Fontaine s’inscrivent dans une démarche de performance globale tout en se voulant plus fonctionnels puisque les pôles mécanique automobile et carrosserie seront rassemblés tout comme les ateliers chaudronnerie et métallerie.


>LIRE AUSSI : Dijon Métropole : un challenge pour un territoire toujours plus innovant


À l’extérieur, en lieu et place des ateliers temporaires, un parking et une station de levage où l’eau sera recyclée verront le jour. « Nous manquions d’espace, de salles et cela devenait difficile pour le chauffage », précise Frédéric Taillard, professeur de maintenance des véhicules. Au total, 8,1 millions d’euros vont être investis par le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté dans ces nouveaux locaux dont la première pierre a été posée en cette rentrée du 1er septembre 2022 et pour lequel les travaux s’achèveront en avril 2024.

Mettre les chances du côté des jeunes

« Nous faisons en sorte que vous ayez les meilleures conditions pour apprendre que ce soit dans les ateliers, les classes, la restauration, l’entretien de l’établissement. Nous vous témoignons notre confiance et nous investissons pour que vous preniez plaisir à apprendre », a insisté Océane Charret-Godard, vice-présidente du Conseil Régional en charge notamment des lycées devant un parterre de seconde professionnelle fraîchement rentré au lycée.

L’élue a également mis l’accent sur la voie professionnelle que choisissent 30% des lycéens. « Ce sont des filières d’excellence qui participent à la vie de tous les jours. » À ses côtés, le recteur de l’Académie de Dijon, Pierre N’Gahane, a insisté sur l’importance que les jeunes puissent trouver une place pour mener à bien leur contrat d’apprentissage.

Nadège Hubert