Informations régionales économiques et juridiques
93e année

La région réinvente sa politique de la ville en concertation avec les territoires

Social. Le jeudi 17 novembre, à Sochaux dans le Doubs, la région Bourgogne Franche-Comté organisait la quatrième édition des « Rencontres citoyennes des acteurs de la politique de la ville ».

Face aux difficultés sociales, économiques et urbaines de certains quartiers, la région, cheffe de file de l’aménagement du territoire, entend participer à l’amélioration du cadre de vie de leurs habitants, notamment dans les quartiers urbains prioritaires. Les rencontres citoyennes des acteurs de la politique de la ville vont dans ce sens. « Leur objectif est de favoriser l’interconnaissance entre acteurs locaux autour d’enjeux partagés pour les quartiers et de promouvoir le partage de bonnes pratiques, d’expériences réussies portées par les partenaires, les collectivités, les institutions mais aussi des citoyens, à l’échelle de la Bourgogne Franche-Comté », explique Loïc Niepceron, conseiller régional en charge de la politique de la ville. La quatrième édition de ces rencontres, qui s’est déroulée à Sochaux, dans le Doubs, marque également la fin de la démarche de concertation engagée par la région au cours du premier semestre dans la cadre de la redéfinition de sa politique en faveur des quartiers prioritaires. Elle fut donc l’occasion de présenter à l’ensemble des participants les orientations de cette future politique régionale.

Co-construction et réactivité

Une politique qui sera soumise au vote des élus régionaux en janvier 2023 et établie en concertation et en collaboration avec les territoires, les acteurs locaux et les habitants. « Nous avons réalisé neuf visites de quartier dans les communes de Jogny, Dijon, Besançon, Dole, Belfort, Luxeuil-les-Bains, Vesoul, Autun et Sochaux. Nous avons ainsi rencontré plus de 300 personnes : élus, membres d’associations de quartier, habitants... afin d’écrire ensemble cette nouvelle politique. En 2022, la région a consacré 7,6 millions d’euros à la politique régionale en faveur Quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Cela concerne les 149.803 habitants qui résident dans les 58 QPV, soit 5,3 % de la population régionale. »


>LIRE AUSSI : La région Bourgogne Franche-Comté récompensée par l’observatoire Territoria


« En 2023, la nouvelle politique comptera deux lignes de crédits. Une première représentant les trois quarts du budget sera consacrée aux projets longs comme la rénovation de logements ou les programmes de logements neufs où la région fera le liant au côté de l’État. La second (25% du budget) sera consacrée à des projets au fil de l’eau, répondant en cela à une demande de plus de réactivité exprimée à plusieurs reprises lors de nos déplacements sur l’ensemble du territoire. Ce second volet sera doté d’un comité d’engagement qui se réunira tous les deux mois pour sélectionner les projets qui seront ensuite validés directement par l’exécutif de la région, qui pourra alors débloquer jusqu’à 5.000 euros par projet. On le voit, il s’agit d’une structure simplifiée, rapide et unique en France », affirme Loïc Niepceron.

Frédéric Chevalier