Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le CHU Dijon Bourgogne inaugure son nouveau centre de simulation en santé

Formation. Mercredi 15 juin, le CHU Dijon Bourgogne a inauguré les nouveaux locaux de son centre de simulation en santé. L’établissement de santé triple ainsi sa surface de formation au service des professionnels de santé et des étudiants.

CHU - Hopital - Dijon - Bourgogne - Santé - Simulation - Entrainement
Le nouveau centre de simulation en santé dispose de trois salles de simulation et debriefing pleine échelle, ainsi que de deux salles de simulation procédurale et de six salles de simulation numérique pour permettre aux étudiants et aux professionnels de santé de maîtriser les gestes techniques et le travail en équipe. (Crédit : CHU Dijon Bourgogne)

« Plus jamais la première fois sur le patient  !  » C’est le leitmotiv que défend le centre de formation du CHU Dijon Bourgogne depuis maintenant plus de dix ans. Et pour fêter cet anniversaire, l’établissement de santé dijonnais s’est offert un nouveau centre de simulation en santé. «  Le déménagement du centre de simulation en santé était devenu nécessaire pour augmenter l’offre de formation et pour répondre à un besoin de formation grandissant, qui se démocratise dans les écoles des professionnels de la santé, mais également dans le parcours de formation continue des professionnels actifs, explique le CHU Dijon Bourgogne. Dans ces nouveaux locaux, la surface de formation a été triplée [pour atteindre quelque 1.000 mètres carrés d’espaces de formation, Ndlr], permettant de disposer de trois salles de simulation/debriefing pleine échelle, deux salles de simulation procédurale, six salles de simulation numérique, un lieu de stockage de taille adaptée et des bureaux pour les formateurs  ».


> LIRE AUSSI : Un nouveau pôle sport & cancer au CHU Dijon Bourgogne


Cette mission de formation que porte aujourd’hui l’établissement, à proximité de la faculté de médecine sur le campus dijonnais de l’université de Bourgogne, s’adapte ainsi à la formation initiale pour les écoles paramédicales et la faculté de médecine, mais aussi à la formation continue des professionnels de santé.

Mille mètres carrés de formation

Au total, quatre médecins formateurs et une puéricultrice formatrice sont actuellement assistés d’un technicien biomédical et d’une responsable administrative. En 2021, 1.500 personnes (dont, notamment, 900 étudiants et 450 personnels paramédicaux, ou encore 50 médecins) ont été formées durant quelque 400 sessions sur des spécialités aussi diverses que la pédiatrie, la médecine d’urgence, l’anesthésie et la réanimation, ou encore l’obstétrique, l’échographie et la chirurgie digestive.

La simulation en santé  ?

Financé par le CHU Dijon Bourgogne et le CGFL pour le personnel, le matériel et le mobilier pédagogique, ce centre permet aux étudiants et professionnels de s’exercer grâce à l’utilisation de matériel comme un mannequin ou un simulateur procédural, mais aussi avec la réalité virtuelle ou encore l’appui d’un patient standardisé. L’objectif étant de «  reproduire des situations ou des environnements de soins, pour enseigner des procédures diagnostiques et thérapeutiques et ainsi permettre de répéter des processus, des situations cliniques ou des prises de décision par un professionnel de santé ou une équipe de professionnels  », détaille l’établissement.

Dans le détail, la simulation en santé s’adresse à tous les professionnels de santé et permet de former à des procédures, à des gestes ou à la prise en charge de situation mais aussi d’acquérir et de réactualiser des connaissances et des compétences, ou encore d’analyser ses pratiques professionnelles en faisant porter un nouveau regard sur soi-même lors du débriefing. Enfin, cela permet aussi d’aborder les situations dites «  à risque pour le patient  » et d’améliorer la capacité à y faire face en participant à des scénarios pouvant être répétés, ou encore de reconstituer des évènements indésirables pour les étudier.

Antonin Tabard