Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le Nord de l’Yonne valide son Scot

Urbanisme. Approuvé en avril 2022 par le comité syndical du PETR du Nord de l’Yonne, le document d’urbanisme vient d’entrer en vigueur.

Le Nord de l'Yonne valide son Scot
Siège de l’établissement public de coopération intercommunale (EPCI) - Joigny est la deuxième ville la plus peuplée du PETR du Nord de l’Yonne, territoire bordé par la Seine-et-Marne, le Loiret, l’Aube et le PETR du Grand Auxerrois. (Crédit : JDP)

Les élus communautaires travaillaient à son élaboration depuis 2016. Malgré le retard pris en raison de la crise sanitaire et des différentes échéances électorales notamment, son entrée en vigueur sonne comme l’aboutissement d’un travail de concertation de longue haleine. En l’absence de remarques au titre du contrôle de légalité, le Schéma de cohérence territoriale (Scot) du Pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du Nord de l’Yonne, qui regroupe les communautés de communes du Gâtinais en Bourgogne, du Jovinien, de la Vanne et du Pays d’Othe, de Yonne Nord ainsi que la communauté d’agglomération du Grand Sénonais, est effectif depuis quelques semaines.


>LIRE AUSSI : Nord Yonne : La relance passe par la coopération territoriale


Intégrant le Projet d’aménagement et de développement durable (PADD) et le Document d’orientations et d’objectifs (DOO), « le Scot est un document d’urbanisme qui détermine, à grande échelle, un projet de territoire visant à mettre en cohérence l’ensemble des politiques sectorielles, notamment en matière d’habitat, de mobilité, d’aménagement commercial, d’environnement et de paysage », rappelle le PETR du Nord de l’Yonne, dont le siège est à la communauté de communes du Jovinien.

Ambitions communes

Selon les termes de ce document applicable pendant les 15 prochaines années, trois axes stratégiques ont été définis : le renforcement de la fonction résidentielle, la préservation et la valorisation des atouts paysagers et patrimoniaux et le développement des capacités d’innovation et d’excellence. « Cela permet de fixer un cap et de partager des ambitions communes aux cinq territoires, explique Valentin Martin, chargé de mission auprès de la ville de Joigny. Comme le renforcement de la loi Climat et résilience du 22 août 2021, qui tend au “zéro artificialisation nette“ (Zan) d’ici à 2050, acté dans le Scot. »

Stéphane Bourdier