Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Ruralité : À Châtel-Censoir se dessine l’offre touristique de demain

Tourisme. À l’instar de huit autres candidats de Bourgogne Franche-Comté, la commune du sud de l’Yonne a été retenue par le conseil régional pour expérimenter le dispositif « Villages du futur » qui vise à soutenir les approches innovantes dans la revitalisation des territoires ruraux.

Ruralité : À Châtel-Censoir se dessine l'offre touristique de demain
Châtel-Censoir (Crédit : l’Office de Tourisme de Vezelay)

Porte d’entrée de l’Avallonnais-Morvan, de la Puisaye-Forterre et du nord de la Nièvre, Châtel-Censoir compte de nombreux atouts touristiques, à commencer par le canal du Nivernais qui serpente à travers son territoire. Le village de 600 âmes a su conserver, par ailleurs, une offre commerciale dynamique, mais aujourd’hui, souffre d’un manque de solutions d’accueil. « Nous souhaitons faire de Châtel-Censoir, non seulement une étape, mais aussi un village de court séjour », précise Olivier Maguet, le maire de la commune.


>LIRE AUSSI : Le tourisme d’affaires, acteur économique majeur


En répondant à l’appel à manifestation d’intérêt (Ami) « Villages du futur » du conseil régional Bourgogne-Franche-Comté, la municipalité bénéficie d’une aide à l’ingénierie de 70.000 euros afin de repenser l’espace public et l’environnement paysager ainsi que pour redynamiser un certain nombre d’équipements, le tout dans une démarche participative et innovante avec les habitants.

Plus grosse capacité d’accueil de l’Yonne

Une réflexion commune a par exemple été engagée sur la signalétique et la voirie dans le village. Une autre cible l’attractivité de la halte nautique. Mais le chantier prioritaire d’Olivier Maguet et de son équipe municipale concerne la requalification de l’ancien « village vacances » qui appartenait encore en 2018 au groupe VVF. « La réhabilitation de ce site représente un investissement important. D’une capacité de 200 personnes, il s’impose comme la plus grande structure d’accueil du département. »

Neuf communes bourguignonnes et franc-comtoises ont été labellisées « Villages du futur » l’an dernier, comme Alise-Sainte-Reine en Côte-d’Or ou Premiers Sapins dans le Doubs. « Cette démarche doit permettre de tester de nouvelles méthodes de construction et de mise en œuvre de politiques publiques locales et régionales, de mobilisation des acteurs, de chercher à innover », explique le conseil régional.

Stéphane Bourdier