Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Toucy : Le data center de Mugi équipé de trackers mâconnais

Énergie. Installée depuis 2019 en Puisaye, la première ferme de minage française a déployé, en collaboration avec la start-up Thalie, des panneaux photovoltaïques pivotants, parmi les plus efficients d’Europe, afin de réduire son empreinte carbone et sa facture énergétique.

Toucy : Le data center de Mugi équipé de trackers mâconnais
À Toucy, les deux trackers de 0,5 mégawatt-crête suivent la trajectoire du soleil pour assurer en moyenne 20 % de la consommation électrique de la ferme de minage de Métis. (Crédit : Mugi)

Spécialisée dans la sécurisation de la blockchain orientée vers les actifs numériques, Mugi détonne dans l’univers des nouvelles technologies. En implantant la première ferme de minage en France dédiée aux cryptomonnaies à Toucy, Métis - la marque développée par la start-up - démontre qu’il est possible d’innover et d’investir en milieu rural, même dans des secteurs émergents. « Le foncier accessible et le cadre de vie ont été des arguments décisifs », souligne Maxime Chéry, le gérant et cofondateur de Mugi.


>LIRE AUSSI : La fibre du Doubs passe la frontière et arrive en Suisse


Si, depuis trois ans, le data center passait relativement inaperçu dans la zone d’activités du Vernoy et si l’entreprise cultivait une certaine discrétion, le déploiement fin septembre de deux trackers - autrement dit, de deux panneaux photovoltaïques pivotants qui suivent la trajectoire du soleil - a mis fin à cet anonymat. Fruit d’un partenariat avec la start-up Thalie, basée à Senozan près de Mâcon (Saône-et-Loire), l’intégration de ces capteurs doit permettre d’assurer 20 % en moyenne, de la consommation électrique d’une installation informatique, gourmande en énergie.

Autonomie énergétique

« Lorsque le temps s’y prête, nous pouvons générer une puissance montant jusqu’à un mégawatt-crête (MWc), soit 50 % de notre consommation », explique Maxime Chéry, enthousiaste « Nous avons passé commande à Thalie, il y a déjà huit mois, afin de développer une énergie verte. Aujourd’hui, nous étudions la possibilité d’installer de nouvelles solutions alternatives afin de devenir notre propre fournisseur d’électricité et de devenir 100 % autonome. » À ce jour, les trackers toucyçois font partie des plus efficients installés en Europe. Quant au montant de l’investissement opéré par Métis, il reste pour le moment confidentiel.

Soutenu par BpiFrance, La French Tech et l’Agence économique régionale de Bourgogne Franche-Comté (AER-BFC), Métis a, par ailleurs, réalisé une levée de fonds de 300.000 euros auprès de Kick Up Business (Kub) afin de développer ses activités. « Nous souhaitons notamment démocratiser l’accès aux actifs numériques et faire entrer le plus grand nombre de manière sécurisée et éthique dans un secteur, en apparence, d’insécurité. »

Stéphane Bourdier