Informations régionales économiques et juridiques
93e année

400 emplois proposés au Creusot

Industrie. Samedi 26 Novembre, l’UIMM organise son 11e forum de l’emploi sur le site de Framatome avec près de 400 offres à la clef.

400 emplois proposés au Creusot
« À l’occasion de son onzième forum, l’Union des industries et métiers de la métallurgie réunit 22 entreprises pour tenter de trouver entre 300 et 400 futurs salariés » (Crédit : UIMM)

Pour la onzième fois, l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) organise un forum de l’emploi samedi de 9 heures à 12 h 30 sur le campus de Framatome au Creusot. L’objectif est de faire se rencontrer candidats et entreprises qui recrutent. Et l’offre de cette onzième édition illustre le dynamisme du secteur puisque 22 entreprises parmi les plus importantes (Alstom, Alfa-Laval, Michelin…) proposeront entre 300 et 400 postes en contrat à durée indéterminée, déterminée ou intérim dans les secteurs de la métallurgie, mais aussi de l’agroalimentaire : contrôleurs qualité (QHSE), manutentionnaires ou encore des meuniers. Rendez-vous samedi avec un CV au campus de Framatome.

Un secteur en plein dynamisme

De son côté l’UIMM espère atteindre les 300 visiteurs. Car, malgré une hausse légère au deuxième trimestre (de 6,2 à 6,4%), le chômage sur un an est en baisse de 0,2% et les secteurs de l’industrie et de l’agriculture rencontrent des difficultés pour recruter. D’autre part le taux d’emplois intérimaires illustre ce repli. Alors qu’il augmentait régulièrement en 2021, l’Insee relève une baisse du taux de 6,5% au second semestre. Avec un peu plus de 3.000 entreprises (dont neuf de plus de 500 salariés), le secteur industriel compte désormais 35.245 emplois en Saône-et-Loire, soit 17,3% de l’emploi dans le département (8,5% des employeurs), ce qui représente 20% de l’emploi industriel en région BFC et place la Saône-et-Loire au 17e rang des départements les plus pourvoyeurs d’emplois industriels.


>LIRE AUSSI : Le ministre du Travail à l’écoute des chefs d’entreprise


Malgré la crise et la guerre en Ukraine, plusieurs centaines de postes sont immédiatement à pourvoir et plusieurs centaines devraient être créés dans les grandes enseignes du secteur (Safran, Framatome…) dans les mois à venir. Une tendance qui oblige l’UIMM à innover pour aller à la rencontre des futurs salariés et qui pourrait mettre un coup d’arrêt à l’inexorable baisse de l’emploi industriel de ce début de siècle : -19,6% entre 2006 et 2018.

Antoine Gavory