Informations régionales économiques et juridiques
93e année

À Beaune, Atol grandit durablement

Logistique. L’opticien Atol s’appuie sur son site beaunois tant pour assurer la logistique jusqu’à ses 750 boutiques en France que pour produire des lunettes en circuit court.

Atol - investissement - développement durable
Atol investit sur son site de Beaune pour tripler sa production de lunettes et réduire son empreinte carbone. (© Atol Iannis G_Rea)

Pas moins de 230.000 équipements, lunettes et autres lentilles de contact, voient le jour sur le site d’Atol à Beaune. Ce nombre devrait tripler grâce aux derniers investissements réalisés par l’entreprise. En fin d’année 2021, 250.000 euros ont été débloqués pour acquérir un système de blocker. Cette nouvelle machine de contrôle et de préparation des verres avant le taillage permet d’assurer un contrôle industriel automatisé de qualité aux équipements délivrés.


> A LIRE AUSSI : Auxerre : Groupe 123 Immobilier poursuit son maillage du territoire icaunais


« En janvier 2022, nous avons engagé 50.000 euros de plus dans une machine de taillage de verres spéciaux pour le sport, un marché en croissance » précise Olivier Pribile, directeur exécutif marketing et commercial d’Atol.

Des montures (presque) 100% françaises

Le site qui emploie une centaine de personnes conçoit également la nouvelle collection de la marque. Avec Onéo, Atol mise sur la qualité française. «  Nous avons établi un périmètre de 300 kilomètres pour nous fournir, principalement dans le Jura et dans l’Ain. » Les branches ou encore la coloration se font ainsi en France. « La seule exception concerne les charnières qui viennent d’Allemagne car nous n’avons pas trouver d’entreprise en France. » Avec cette collection en circuit court, Atol divise par 20 le coût carbone de ses lunettes qui font 1.800 kilomètres contre 13.000 quand les éléments viennent d’Asie. « Nous avons travaillé le design pour que le prix reste abordable avec une monture à 175 euros pour un résultat en matériaux recyclés et totalement recyclables. »

Tout recycler

Cette démarche durable se retrouve également sur le site logistique et en production. « Pour tailler un verre, il faut 40 litres d’eau. Nous avons mis en place un système en circuit fermé qui recycle cette ressource à 99%. » Atol tente également de réduire sa consommation de carton. Alors qu’un million d’envois se font chaque année depuis Beaune, l’entreprise essaie, depuis le début de l’année 2022, de récupérer ces cartons pour les réutiliser jusqu’à huit fois avant de les recycler.

Nadège Hubert