Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Alainé vise le fret exemplaire

Transports. À Mâcon, le groupe Alainé, l’un des poids-lourds du transport routier est aussi l’un des leaders de la transition écologique.

Alainé vise le fret exemplaire
(Crédit : DR)

Avec 850 camions qui circulent en France et en Europe, le groupe Alainé, créé par Marcel Alainé en 1945 à Mâcon est l’un des mastodontes du transport alimentaire et de marchandises. Avec 1.200 salariés (dont 600 à Mâcon), 750 chauffeurs pour un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros, les révolutions à venir en matière de transition écologique obligent l’entreprise à penser son avenir énergétique et investir chaque année plus de 30 millions d’euros dont deux-tiers dans l’immobilier logistique et diversifie ses activités vers la logistique, le transport aérien et maritime, le transport international et même le lavage de véhicules industriels.

Le multimodal au service de l’écologie

Mais c’est du côté des réservoirs que se joue l’avenir de l’entreprise qui vise deux objectifs : la réduction du fret sur route et la diminution de l’impact environnemental. Premier investisseur français en terme de remorques multimodales, le groupe a massivement investi dans le transport route et rail par le biais des autoroutes ferroviaires, notamment celle qui relie Mâcon à Calais. Avec l’acquisition en mars dernier de 100 semi-remorques supplémentaires, l’entreprise portait alors son parc à 400 remorques route-rail, faisant ainsi circuler plus de 1.000 remorques par mois, avec l’ambition de doubler l’activité d’ici à deux ans avec un argument : chaque train représente 45 poids-lourds, soit une économie pour l’entreprise en 2021 de 10 millions de kilomètres de trajets routiers. Un activité qui représente près de 5% du CA (15 millions d’euros sur les 300 millions d’euros réalisés en 2021).



>LIRE AUSSI : Le TGV du futur se construit en région


Désormais, c’est sur la transition énergétique que le groupe mise en se tournant vers la production d’énergie photovoltaïque sur ses bâtiments ou l’utilisation de carburant oléo 100 sur 95 de ses camions. Intégralement produite en France, l’énergie Oleo 100, composée à 100% de colza cultivé, transformé, stocké sur le territoire national est dédié aux acteurs du transport et du BTP en France. Pour le groupe Alainé, l’utilisation de ce biocarburant a permis de réduire de 60% les émissions de C02 et d’éliminer 80% des particules.

Antoine Gavory