Informations régionales économiques et juridiques
93e année

De futurs logements préfabriqués à Chaucenne

Habitat. Le bailleur social Néolia a fait appel à l’entreprise Technologies et Habitats pour les futurs logements collectifs qui verront le jour en septembre à Chaucenne, au nord de Besançon. Une solution de logements de plus en plus plébiscitée.

De futurs logements préfabriqués à Chaucenne
A Chaucenne, Technologies et Habitats installera d’ici la fin de l’été, deux bâtiments préfabriqués en bois qui abriteront neuf nouveaux logements. (Crédit : Technologies et Habitats)

Il ne faudra que quelques semaines à la société Technologies et Habitats pour installer les deux bâtiments qui abriteront les neufs nouveaux logements sociaux prévus à Chaucenne par Néolia. Le bailleur social a choisi de faire appel à l’entreprise dont l’atelier de production est installé à Champvans dans le Jura, à quelques kilomètres de Dôle. « Nous construisons des habitats modulaires constitués à 70% de bois, en majorité français » précise Cristina Nita, directrice de l’activité habitat de Technologies et Habitats. Le projet, qui devrait être finalisé en septembre, à l’issue des nécessaires travaux d’aménagement et de voirie, comprendra des appartements du T1 au T3, sur un étage avec balcon ou terrasse, pour des familles aux revenus modestes.

Le préfa a la cote

Spécialiste des constructions modulaires, Technologies et Habitats réalise à la fois des logements collectifs jusqu’à trois étages ainsi que des maisons individuelles pour lesquelles les architectes peuvent laisser libre court à leur imagination. « Nous ne travaillons pas directement avec les particuliers, nos clients sont les promoteurs immobiliers, les bailleurs sociaux et les coopératives HLM. Nos solutions offrent une flexibilité de construction. » Bien que préfabriquées en atelier, les maisons peuvent prendre la forme d’un logement classique avec un toit en pente ou plat, jumelé ou non, de plain-pied ou avec étage.


>LIRE AUSSI : Grand Dijon Habitat développe son agence virtuelle


Et côté prix ? « Nous sommes compétitifs par rapport au béton, ni plus cher, ni moins cher mais beaucoup plus rapide à concevoir puisqu’il ne nous faut que trois semaines pour installer la maison sur les fondations. » En 2022, Technologies et Habitats prévoit un chiffre d’affaires de cinq millions d’euros. L’entreprise compte actuellement 60 salariés dont une trentaine dans le Jura mais envisage de nombreux recrutements et l’ouverture d’un nouvel atelier dans le Nord. « Les constructions en préfabriquées se développent de plus en plus » conclut la responsable.

Nadège Hubert