Informations régionales économiques et juridiques
93e année

JPJ Mousse, l’emballage à haute valeur ajoutée

Logistique. Positionné sur un marché de niche, le spécialiste de la conception de mousses de calage sur mesure connaît une croissance régulière depuis son installation en 2017 à Aillant-sur-Tholon. De retour du salon international Global Industrie, son dirigeant, Christophe Béchert, n’exclut pas à l’avenir une extension du site.

JPJ Mousse, l'emballage à haute valeur ajoutée
Crédit : S. Bourdier

Souvent décrié pour son impact environnemental, l’emballage n’a pas toujours vocation à connaître une durée de vie limitée et peut même, parfois, avoir des qualités esthétiques insoupçonnées. Dans l’Yonne, JPJ Mousse le démontre depuis 1989. Spécialisée dans la création et la fabrication de mousses techniques, l’entreprise réalise, en petite et moyenne série, des emballages destinés à protéger les pièces délicates, souvent à haute valeur ajoutée, et qui participent à les sublimer, voire à les mettre en scène. Des emballages uniques, certes, mais dont l’usage ne l’est pas forcément.


>LIRE AUSSI : Packinox Alfa Laval poursuit ses investissements


Cosmétique, luxe, aéronautique, high-tech ou encore monde des arts - pour le transport et la protection des sculptures, par exemple -, l’entreprise icaunaise intervient dans de nombreux secteurs d’activité. « Nous réalisons nos pièces dans plus d’une soixantaine de types de mousses, polyuréthanes, polyéthylènes réticulés ou non, que nous sélectionnons selon leurs propriétés. Nous avons chaque année entre 500 et 1.000 clients issus, principalement de France », précise Christophe Béchert, repreneur de JPJ Mousse en 2007. « Il n’y a guère que la grande distribution et l’industrie automobile pour qui nous ne travaillons pas. »

Un déménagement stratégique

À Aillant-sur-Tholon, dans la commune nouvelle de Montholon, la PME de 15 salariés a indéniablement pris une tout autre envergure depuis son déménagement, il y a cinq ans. « En quittant Looze où nous étions à l’étroit, nous sommes passés d’une dimension artisanale à une dimension industrielle en donnant une nouvelle impulsion à l’entreprise, notamment, par l’investissement dans de nouvelles machines », explique le dirigeant.

Avec une surface de production et de stockage de près de 5.000 mètres-carrés implantée sur 20.000 mètres-carrés de terrain, JPJ Mousse répond ainsi à une croissance ininterrompue, de l’ordre de 8 à 15 % par an - soit 3,5 millions d’euros de chiffres d’affaires lors de l’exercice précédent. « Nous n’avons pas investi ce site pour nous interdire d’évoluer. »

Stéphane Bourdier