Informations régionales économiques et juridiques
93e année

La VAE fête ses 20 ans

Formation. À l’occasion du vingtième anniversaire de la Validation des acquis par l’expérience, plus connue sous l’acronyme VAE, les acteurs de la formation aux côtés de la région se mobilisent pendant une semaine pour promouvoir le dispositif.

Affiche des 20 ans de la Validation des acquis par l’expérience, plus connue sous l’acronyme VAE. (Crédit : DR)

Obtenir un diplôme, un titre professionnel ou encore un certificat de qualification à partir de l’expérience professionnelle ou bénévole, c’est aujourd’hui ce que permet la Validation des acquis par l’expérience. Pendant une semaine, les professionnels de la VAE s’associent au Conseil régional pour promouvoir ce dispositifauprès du grand public et des acteurs socio-économiques du territoire, grâce à de nombreux évènements programmés sur l’ensemble de la Bourgogne Franche-Comté. À Dijon, le Comité régional des certificateurs publics (CRCPE) VAE s’adresse principalement aux entreprises.


> A LIRE AUSSI : Ikea et le collège Clos de Pouilly au service des jeunes


«  Nous partons du collectif pour transmettre le message et ensuite, chaque parcours étant individuel, c’est le salarié qui choisira de poursuivre vers tel ou tels diplôme ou titre professionnel  », explique Florence Caramelle, chargée de mission au sein du comité inter-certificateur qui se présente, depuis 2007, comme un guichet unique facilitateur. En lien avec la direction et les ressources humaines, le CRCP VAE anticipe les questions des salariés. «  La démarche doit faire partie d’un plan de développement des compétences, complète la chargée de mission. Cela doit être un dispositif gagnant-gagnant pour les salariés mais aussi pour les entreprises. L’entreprise peut ainsi mettre en avant ses salariés et les remercier pour leurs années de travail  ».

Pendant cette semaine de la VAE, le CRCP sera partie prenante de plusieurs évènements, notamment un webinaire à destination des Opco et des entreprises, un afterwork au Café gourmand, à Dijon ou encore une émission de télévision avec le Conseil régional.

Antonin Tabard