Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le luxe en Bourgogne Franche-Comté

Luxe. Le 7 juin prochain, la Bourgogne Franche-Comté accueillera la cérémonie nationale des Talents du luxe et de la création. Si l’évènement se déroulera à la Saline Royale d’Arc-et-Senans, des entreprises et des artisans de toute la région seront mis à l’honneur.

Lieu de réception des Talents du luxe et de la création
La Saline Royale accueillera les Talents du luxe et de la création porté localement par l’AER, le 7 juin prochain

Pour la première fois, les Talents du luxe et de la création quittent Paris pour se dérouler en province tandis que la Bourgogne Franche-Comté a été retenue pour les accueillir. « Quand on parle du luxe à la française, on évoque différents domaines dans lesquels les régions et la nôtre notamment, disposent de savoir-faire » insiste Jean-Claude Lagrange, président de l’Agence économique régionale. Horlogerie, maroquinerie, gastronomie, art de la table, viticulture, lunetterie, textile … Plus de 450 entreprises de la région œuvrent pour le luxe avec plus de 15.000 emplois directs et 1.000 professionnels des métiers d’art. « Derrière les grandes marques, il y a des PME. Même si nous n’avons pas de grands noms en région, nous avons des savoir-faire qui contribuent à leur notoriété. » Sur les 42 nominés, sept entreprises régionales figurent parmi les lauréats de cette édition dont deux en Côte-d’Or et quatre dans le Doubs.


>LIRE AUSSI : Une campagne de financement pour la Saline royale d’Arc-en-Senans


Sans prétention

Hermès, Dior et tant d’autres plébiscitent les entreprises de Bourgogne Franche-Comté en toute discrétion. Loin des clichés associés au luxe, la cérémonie vise avant tout à mettre en lumière ceux qui œuvrent pour cette filière. « On ne veut pas faire un évènement paillettes ou bling-bling qui ne colle pas à notre région mais montrer les entreprises, leur capacité à innover que ce soit dans les produits, la robotique ou en menant des recherches. » Le président de l’AER entend encourager cette filière régionale et l’accompagner dans ses besoins en formation et en qualification. En France, la filière du luxe représente un chiffre d’affaires annuel de 154 milliards d’euros, dépassant la construction automobile notamment.

Nadège Hubert