Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Loto du patrimoine : la Bourgogne Franche-Comté décroche le gros lot

Patrimoine. La Mission patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril portée par Stéphane Bern vient de dévoiler les nouveaux lauréats du Loto du patrimoine… huit sites départementaux ont été sélectionnés dans la région Bourgogne Franche-Comté.

Le Château de Belvoir. Christian Jouffroy

Après la maison de Louis Pasteur à Arbois, dans le Jura, ce sont huit nouveaux sites départementaux qui viennent d’être sélectionnés dans la région Bourgogne Franche-Comté pour bénéficier de fonds récoltés grâce à la Mission patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril portée par Stéphane Berne, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, dans le cadre du Loto du patrimoine.

Près de 1,5 million d’euros d’aides accordées

Au total, 1,488 million d’euros d’aides seront versés à ces projets répartis sur les huit départements de la Bourgogne Franche-Comté. En Côte-d’Or, les bains-douches, édifice situé au milieu du jardin du théâtre de verdure de Beaune construit en 1813, bénéficieront de 278.000 euros. Le château de Belvoir, édifié une première fois à la fin du XIIe siècle par la famille de Belvoir dans le Doubs avant d’être reconstruit à partir de la fin du XVe siècle, recevra une enveloppe de 43.000 euros. Dans le Jura, le célèbre fort des Rousses qui abrite les caves d’affinage Juraflore et accueille chaque année plus de 33.000 visiteurs, bénéficiera quant à lui d’une aide de 300.000 euros, tout comme les communs du château de Bougey, en Haute-Saône.

De leur côté, la Ferme de Dumphlun, dans la Nièvre, et l’église de la Sainte-Croix à Chèvremont, dans le Territoire de Belfort, toucheront chacun une subvention de 179.000 euros. Enfin, 130.000 euros seront attribués aux communs du château de Toulongeon, en Saône-et-Loire, et 79.000 euros au vieux pont de Pont-sur-Yonne, dans l’Yonne, comme annoncé précédemment.

Jusqu’à 300.000 euros d’aides

Depuis sa création, à l’issue de la Mission patrimoine confiée par le président de la République à Stéphane Bern, 672 sites, dont 72 projets emblématiques du patrimoine régional et 555 sites départementaux, ont ainsi pu bénéficier d’aides et plus de la moitié sont d’ores et déjà sauvés ou sur le point de l’être puisque 191 chantiers sont en cours et 145 sont terminés.

« Rappelons que les sommes octroyées par la Mission patrimoine viennent compléter les aides publiques ou l’autofinancement pour atteindre la totalité du besoin de financement, dans la limite de 300.000 euros par site. La Fondation du patrimoine reversera cette aide aux porteurs de projet au fur et à mesure de l’avancement des travaux, sur présentation des factures », explique la délégation régionale Bourgogne Franche-Comté de la Fondation du patrimoine dans un communiqué.

D’après ce dernier, 25,4 millions d’euros issus du Loto du patrimoine de FDJ devraient être reversés par l’État d’ici le 31 décembre. Sur cette somme, sept millions d’euros ont déjà été octroyés aux 18 sites emblématiques des régions lors des Journées européennes du patrimoine. Aujourd’hui, 18,7 millions d’euros sont de nouveau octroyés à 100 sites départementaux.

Antonin Tabard