Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Mécénat d’entreprise : pari gagnant

Patrimoine. La CUCM ouvre l’écomusée Creusot Montceau au mécénat pour les entreprises et les particuliers afin de soutenir trois grands projets sur deux sites : le musée de l’homme et de l’industrie et le réaménagement de la partie pédagogique de la Villa Perrusson.

Mécénat d'entreprise : pari gagnant
La Villa Perrusson à Ecuisses, près du Creusot (Crédit : Creusot Montceau Tourisme)

Le six octobre dernier, la CUCM (Communauté urbaine Creusot Montceau) ouvrait l’écomusée Creusot Montceau au mécénat. Une démarche qui permettra de préserver le patrimoine en permettant aux entreprises de soutenir au moins trois grands projets de l’écomusée, lui-même composé de deux grands sites : le Musée de l’homme et de l’industrie, installé dans le château de la Verrerie et la Villa Perrusson, ancienne demeure bourgeoise de la fin du XIXe siècle et construite par la famille Perrusson, patrons de l’usine céramique d’Écuisses. Cette dernière accueille aujourd’hui des artistes contemporains.


>LIRE AUSSI : Berner, toujours plus solidaire des acteurs associatifs du territoire


En ouvrant ce droit au mécénat la CUCM choisit aussi d’interpeller sur trois chantiers qui lui tiennent à cœur : le réaménagement de la partie pédagogique de la Villa Perrusson, la restauration de la maquette animée des ateliers du Creusot construite à la fin du XIXe siècle et le projet du pôle de recherche et de conservation à Montchanin. L’objectif de la CUCM : récolter 150.000 euros sur les trois prochaines années, fonds récoltés en échange d’une charte éthique qui définit les grands principes et les valeurs partagées entre donateurs et l’écomusée. Le tout sous la houlette d’un nouvel arrivé, Joël Laegi, en charge d’aller chercher des mécènes. La CUCM a d’ailleurs adhéré à l’association des fundraisers, qui regroupe les professionnels de la collecte de fonds.

Un avantage pour les entreprises

Si au titre du patrimoine, le mécénat constitue pour les collectivités une ressource précieuse, c’est aussi un atout pour les entreprises. Atout fiscal d’abord puisqu’elles bénéficient d’une réduction de l’Impôt sur les sociétés de 60 % du montant du don (dans la limite de 0,5 % du CA). Et si, plus encore le mécénat permet aux entreprises de bénéficier de leur présence sur tous les documents de communication, ou de contreparties dans la limite de 25% du don, « bien souvent le mécénat leur permet de sortir de leur cadre de travail, de valoriser leur savoir-faire, et de fédérer leurs équipes » note l’Admical, portail du mécénat.

Antoine Gavory