Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Première boutique sous franchise à Pontarlier pour Maty

Commerce. Doté d’un réseau d’une trentaine de boutiques en propre, l’horloger, bijoutier bisontin Maty prend un tournant dans sa stratégie de développement de sa marque. Cela passe par une augmentation de son nombre de magasins en France. Une croissance réalisée en particulier par le lancement d’un programme ambitieux de magasins Maty sous franchise.

Maty - franchise - commerce - bijoux - franchise
L’équipe de la première boutique sous franchise Maty à Pontarlier. (Crédit : Maty).

« Nous sommes en train d’écrire une nouvelle page dans l’histoire de l’entreprise familiale. Cette première boutique sous franchise, symboliquement située à Pontarlier, au cœur du berceau de la production horlogère française, sera le fer de lance de notre stratégie de redéploiement et nous l’espérons, la première d’une longue liste », déclare André Ségura, Pdg de Maty. Trois à cinq magasins par an devraient ainsi voir le jour avec des partenaires indépendants. Une approche gagnant-gagnant pour les deux parties prenantes, puisque le principe de la franchise permet de satisfaire les intérêts du partenaire, qui s’appuie sur la puissance du groupe, en particulier pour supporter le poids financier du stock (ce qui est unique dans la profession), et ceux de Maty qui peut ainsi bénéficier de l’agilité et la connaissance du territoire d’entrepreneurs locaux.


> A LIRE AUSSI : Maty : 70 ans d’innovation pour rendre le précieux accessible


« Les profils de commerçants indépendants recherchés par Maty sont en premier lieu des bijoutiers qui souhaitent développer ou reconvertir leurs magasins actuels, et en second lieu, des commerçants le plus souvent en franchise dans le prêt-à-porter féminin qui souhaitent diversifier leur portefeuille sur une activité moins météo dépendante », précise André Ségura.

Sur une surface de près de 90 mètres carrés, la nouvelle boutique de Pontarlier, exploitée par un client bijoutier indépendant issu du tissu économique local qui voulait maîtriser sa concurrence, présentera notamment les collections à dominante Or 18 carats, comme les bijoux Vesontio de Maty, la collection Van Brill, ou encore les montres Héritage, éditées par Maty à l’occasion de l’anniversaire des 70 ans de la marque.

Frédéric Chevalier