Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Stych débarque à Auxerre

Accompagnement. Située en centre-ville, l’auto-école Frochot a rejoint le réseau fondé en 2014 par Stanislas Llurens et Olivier Boutboul. Grâce à une démarche novatrice s’appuyant sur l’e-learning, Stych compte aujourd’hui une quarantaine d’agences en France.

(Crédit : Stych).

Forte d’une croissance annuelle de l’ordre de 50 %, la première « école des mobilités » poursuit son maillage du territoire. Avec une méthode basée sur la personnalisation et la flexibilité de l’apprentissage du Code de la route, Stych a bouleversé le secteur en proposant, notamment, une plateforme d’e-learning « pensée et développée en interne par des experts ». À la clé : une réduction, en moyenne, de près de 30 % du budget consacré au permis de conduire. Depuis quelques jours, l’auto-école auxerroise Frochot est donc venue renforcer le réseau national avec l’ambition d’apporter « une nouvelle manière d’enseigner la conduite, plus simple, plus rapide et moins chère ».


> LIRE AUSSI : Recharge +, une application pour rester branché


« Nous poursuivons aujourd’hui notre développement dans les villes de plus de 30.000 habitants et ambitionnons de couvrir la région Bourgogne Franche-Comté. Présents depuis plusieurs années à Dijon, nous avons récemment ouvert avec succès la ville de Beaune ; il était naturel de permettre aux élèves d’Auxerre de profiter de nos services », explique Benoît Storelli, directeur général de Stych. Dans l’Yonne, deux enseignants assurent les cours de conduite.

« Labellisée École de conduite de qualité par la Sécurité routière, Stych est également un organisme de formation certifié Qualiopi ; ses formations sont ainsi éligibles au CPF (Compte personnel de formation), permettant ainsi aux titulaires de financer jusqu’à 100 % du coût de leur permis de conduire. » Stych propose également des formations à la conduite de la moto, à la pratique du vélo et de la trottinette électrique ainsi qu’à l’écoconduite. En huit ans, plus d’un million d’utilisateurs ont été séduits par cette auto-école « nouvelle génération ».

Stéphane Bourdier