Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Transition énergétique : Aléonard va valoriser la chaleur perdue de ses fours

Environnement. Dans le cadre de la décarbonation de l’industrie, la tuilerie icaunaise, propriété du groupe autrichien Wienerberger, s’est associée à la start-up Eco-Tech Ceram afin de mettre en place un procédé, unique en France à une telle échelle, de stockage et de restitution d’énergie. Cette innovation doit lui permettre de réduire de 450 tonnes ses émissions annuelles de CO2.

Pontivy - Aléonard - Environnement - Stockage d'énergies
La manufacture Aléonard met en place un procédé de stockage et de restitution d’énergie unique. (Crédit : DR).

À Pontigny, la manufacture Aléonard - labellisée Entreprise du patrimoine vivant (EPV) depuis 2010 - démontre, à l’occasion de son 150e anniversaire, que le savoir-faire traditionnel peut se conjuguer à l’innovation technologique. Au premier semestre 2023, l’unité de fabrication va, en effet, être équipée d’un système de stockage thermique « révolutionnaire », baptisé Eco-Stock, qui doit lui permettre d’économiser 2.700 mégawatts-heure par an sur sa consommation de gaz et ainsi de réduire drastiquement son empreinte carbone. Imaginé par la start-up toulousaine Eco-Tech Ceram, cet « accumulateur d’énergie » va être déployé pour la première fois à une dimension industrielle de grande ampleur. Le projet est actuellement entré dans sa phase d’ingénierie et d’installation sur site.


> LIRE AUSSI : Suez met en service deux véhicules à hydrogène dans l’Auxerrois


« Aujourd’hui, les six fours intermittents démarrent à froid et accomplissent leur cycle de cuisson, avant de refroidir. La chaleur s’échappe dans l’air ce qui correspond à une perte de 60 % environ des calories produites. Grâce à ce système de stockage d’énergie connecté aux fours, nous allons pouvoir dans un deuxième temps, inverser la chaleur vers les séchoirs, eux aussi intermittents, et ainsi pouvoir nous passer de leur alimentation en gaz », explique Robert Lacroix, directeur du développement durable chez Wienerberger France. Cette initiative s’inscrit dans la stratégie environnementale du groupe d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Une société de projet

Afin de mettre en application cette innovation de rupture, le leader mondial de la terre cuite a conclu un partenariat avec ETC Invest, un tiers-financeur réuni sous la forme d’un SPV (Special Purpose Vehicle ou fonds commun de créance) dans lequel se sont rejoints RGreen Invest, BPIFrance, Ademe Investissement et QAir. « Avec l’Eco-Stock, nous avons été en mesure de leur proposer une solution technique clé en main et entièrement financée, avec le soutien de l’Ademe. En contractant avec ETC invest, Wienerberger va donc acheter de la chaleur décarbonée et compétitive pour remplacer le gaz naturel fossile, le tout sans avoir à investir », précise Antoine Meffre, président et fondateur d’Eco-Tech Ceram.

En France, Wienerberger possède huit sites de production qui emploient 750 collaborateurs et réalisent 202 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. Spécialisé notamment dans la restauration du patrimoine, Aléonard produit 5,4 millions de tuiles par an et compte 38 salariés répartis dans l’usine et ses deux carrières d’argile de Pontigny et de Venouse, situées à deux kilomètres.

Stéphane Bourdier