Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Un tiers-lieu pour lutter contre le réchauffement climatique

Environnement. À Darois, l’avionneur Robin Aircraft ouvrira fin 2023 la Décarbonerie, un tiers-lieu destiné aux entreprises et consacré à la décarbonation des activités industrielles.

Robin Aircraft va ouvrir prochainement son tiers-lieu. (Crédit : Robin Aircraft).

Labellisé Manufacture de proximité (Appel à Manifestation d’Intérêt pour les tiers-lieux dédiés à la production, qui animent et apportent des services à une communauté professionnelle) en mars dernier, porté par l’Agence nationale de la cohésion des territoires et France Tiers-Lieux dans le cadre du plan France Relance, le tiers-lieu porté par Robin Aircraft, fabricant d’avions de loisirs en bois installé à Darois pourra, d’ici fin 2023, ouvrir ses portes. Son nom ? La Décarbonerie, un lieu imaginé par Casimir et Valentin Pellissier, pour accompagner les entreprises dans la décarbonation de leurs activités.


> LIRE AUSSI : Recharge +, une application pour rester branché


Le premier, dirigeant de Robin Aircraft, avionneur de loisirs et le second, co-fondateur de Tiers lieu, une entreprise, qui, comme son nom l’indique, est spécialisée dans la conception de tiers-lieu proposent aux PME et industries de s’unir pour mutualiser leurs idées et leurs moyens (matières premières, chaîne de fabrication, transports, approvisionnement.). Fédérées autour de l’open innovation, les PME et industries seront accompagnées dans la recherche de solutions par des experts sélectionnés par La Décarbonerie. Sur place, start-up engagées dans la décarbonation des produits et des process, chercheurs mais également étudiants alimenteront la recherche sur les problématiques propres à chaque entreprise.

Favoriser l’expertise des salariés

Pour parfaire leur transition et s’inscrire dans le temps , les entreprises membres du consortium pourront déplacer des salariés directement sur le site de 2.500 mètres carrés entièrement réhabilité pour répondre lui-même aux objectifs de décarbonation. Une mise en abîme au sein d’une équipe de chercheurs et d’experts qui favorisera la formation par un accès à une « bourse aux technologies ». Si les entreprises ne pourront toucher de bénéfices financiers directs sur les technologies, elles bénéficieront en revanche d’une plus-value en terme de compétences de leurs salariés et d’innovation.

Initiée sous forme de société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), la Décarbonerie, accompagnée par la région Bourgogne Franche-Comté ainsi que par l’Agence Économique Régionale depuis un an, représente un investissement de trois millions d’euros qui devrait être soutenu à hauteur de 220.000 euros dans le cadre des Manufactures de proximité / France Relance. La Décarbonerie devrait pouvoir accueillir ses premières PME à l’automne 2023.

Antoine Gavory