Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Une aide foires et salons pour les PME

Aides. En région, les CCI territoriales viennent au chevet des entreprises désireuses d’exposer sur des foires et des salons en appliquant le plan de soutien de l’État.

Stand de Novium
La société Novium (Saône-et-Loire) a pu participer au salon Eurosatory, à Paris. (Crédit : Novium)

Alors que la Foire internationale et gastronomique a débuté le 1er novembre à Dijon, la CCI Métropole de Bourgogne a souhaité faire un point sur l’aide visant à favoriser l’attractivité des principaux salons et foires, avec le témoignage de deux sociétés de la région aidées. Mis en place par l’État, ce soutien financier aux entreprises souhaitant exposer dans les principales foires et salons français est doté d’une enveloppe de 96 millions d’euros et se résume en une subvention dont le montant s’élève à 50% des coûts de location de surfaces d’exposition et des frais d’inscription.

« Pour bénéficier de cette aide plafonnée à 12.500 euros par entreprise et par évènement, il faut que le salon ou la foire accueillait plus de 500 exposants avant la crise sanitaire, que l’entreprise n’a pas participé à la dernière édition qui a eu lieu et que cette nouvelle ou première participation ait lieu entre mars 2022 et juin 2023 », détaille Nathalie Delarche, conseillère auprès des entreprises pour la CCI Bourgogne Franche-Comté. En Bourgogne Franche-Comté, trois évènements sont concernés, fait savoir la chambre consulaire : la foire internationale et gastronomique de Dijon, la salon Micronora et la foire comtoise de Besançon.

Les CCI territoriales au chevet des PME

Stand de Socrate
La société dijonnaise Socrate a pu participer au salon lyonnais Natexpo. (Crédit : Natexpo)

« Les CCI territoriales réalisent, pour l’État, le travail de contrôle et d’instruction des dossiers des PME de leur territoire. À la suite de quoi, elles formulent un avis qui sera contrôlé par les CCI régionales, avant d’elles-mêmes formuler un avis et transmettre la demande de subvention à l’État », explique-t-elle. Au total, plus de 70 dossiers ont déjà été traités par la CCI Métropole de Bourgogne sur les territoires de la Côte-d’Or et de la Saône-et-Loire, et près de 160 à l’échelle régionale, pour un total de 130.547 euros perçus. En Côte-d’Or, la société Socrate a obtenu 915 euros de subvention pour participer au salon Natexpo à Lyon, du 18 au 20 septembre dernier.


>LIRE AUSSI : Est-ce la fin pour Dijon Congrexpo ?


« Sans cette aide, nous aurions quand même fait ce salon, mais nous n’aurions jamais pu nous offrir ce stand tout équipé de neuf mètres carrés dans ce qu’ils appellent le Grand bain », témoigne Aurélien Poutier qui confie que la jeune marque a déjà remboursée ses frais de salon (de l’ordre de plus de 2.000 euros dont 1.830 euros éligibles) grâce aux affaires réalisées sur place. De son côté, l’entreprise Novium, installée à Saint-Vallier, en Saône-et-Loire, a obtenu une subvention de 2.775 euros pour sa participation au salon Eurosatory qui s’est déroulé du 13 au 17 juin à Villepinte. « C’était notre première participation et cela nous a été d’une grande aide parce que le salon nous aura au total coûté 8.100 euros », confie David Terrier, responsable du département défense. Les deux témoins se sont d’ailleurs entendu pour reconnaître l’efficacité de ce dispositif et le travail des services de la CCI Métropole de Bourgogne et de la CCI Bourgogne Franche-Comté.

Antonin Tabard