Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Une check-list pour aider les entreprises

Énergie. Pour aider les chefs d’entreprises à gérer leurs contrats, le Médiateur des entreprises met en place une check-list : 10 points pour prendre les bonnes décisions et éviter les litiges.

Une check-list pour aider les entreprises

Devant la flambée des coûts de l’énergie et le renouvellement de bon nombre de contrats, les entreprises sont dans l’expectative : signer ou ne pas signer ? Emmanuelle Wargon, présidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) déclarait début octobre (sur BFM TV) qu’il ne fallait pas forcément attendre. Au même moment le Président de la République Emmanuel Macron incitait, lui, les entreprises à attendre.

Fournisseurs et État font bloc

C’est donc pour se retrouver dans ce millefeuille administratif du renouvellement des contrats que le Médiateur des entreprises met à disposition des dirigeants, une « check-list » pédagogique afin de les assister dans leur prise de décision, tout en informant sur les différents dispositifs existant pour les accompagner dans cette flambée de coûts préjudiciable à l’ensemble de l’activité économique. Le comité de crise sur l’énergie animé par le Médiateur des entreprises regroupe EDF, Engie, TotalEnergies, Enedis, GRDF, Ufip, AFG, Afieg, Anode, UFE, Medef, CPME et U2P.


>LIRE AUSSI : Encourager l’entrepreneuriat des femmes


Concrètement, cette « check-list » se résume à dix questions abordant quatre thématiques ; le contrat, les prix, les aides et la médiation. Court et synthétique, ce document permet de cibler les points importants d’un contrat de fourniture d’énergie. Un point sur la médiation est proposé pour régler les conflits entre fournisseurs et clients. Pour Roland Lescure, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique : « Dans cette conjoncture qui met en péril la viabilité de nombreuses entreprises, la médiation sera la clef. Elle montre, une nouvelle fois, le fruit de ses méthodes par cette initiative qui poursuit la démarche initiée avec les fournisseurs d’énergie, via la charte des 25 engagements, début octobre », mettant en avant une « coordination global qui (nous) permettra de passer cette crise ». Pour le médiateur Pierre Pelouzet qui vient en aide aux entreprise et aux organisations publiques afin de résoudre gratuitement leurs éventuels litiges : « Le comité de crise regroupe tous les acteurs de l’énergie française ainsi que leurs clients. Je me félicite de cette initiative qui a pour objectif de favoriser la connaissance et le dialogue autour d’une problématique très complexe. ».


Téléchargeable sur le site www.economie.gouv.fr/mediateur-des-entreprises, ce document s’adresse à toutes les entreprises qui peuvent, en cas de désaccord, saisir soit le médiateur de l’énergie pour celles de moins de neuf salariés et de deux millions d’euros de chiffre d’affaire, ou le médiateur des entreprises pour les structures plus importantes.

Antoine Gavory