Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Emmanuel Chauvin lance le réseau connecté du service à domicile

Service. Créée à Besançon la marketplace Domizi.fr met en relation des prestataires de services à la personne et des particuliers avec sécurité, simplicité et rapidité.

Emmanuel Chauvin
Emmanuel Chauvin (Crédit : JDP)

Le service à domicile est un secteur en pleine expansion, parce qu’il répond à des enjeux sociétaux majeurs : les besoins de plus en plus importants des seniors, dans un contexte de vieillissement de la population, et les attentes des familles qui souhaitent une alternative aux nounous et aux crèches bondées. Toutefois, les services à domicile, ce ne sont pas seulement les services dédiés aux enfants et aux personnes âgées. Avec la pandémie de Covid-19, de nombreux Français ont pris de nouvelles habitudes, se concentrant sur l’essentiel.

De plus en plus de personnes font désormais appel, par manque de temps, d’envie ou de matériel, à des prestataires qui s’occupent du ménage, du bricolage, du jardinage, de la garde d’enfant à domicile, du soutien scolaire, de l’aide informatique... Ainsi, contrairement aux idées reçues, la clientèle des services à domicile est de plus en plus jeune. C’est dans ce contexte nouveau que le concept Domizi.fr s’inscrit. Portée par Emmanuel Chauvin cette plateforme, qui met en relation les particuliers avec les prestataires de services, allie numérique, fiabilité et simplicité, afin de proposer « une gamme de services à domicile que l’on peut commander en deux minutes, paiement compris, sans contrainte de lieu ni d’horaires, tout en bénéficiant de la réduction d’impôts. Et nos clients n’ont pas de démarche administrative à faire : nous nous occupons de tout », explique Emmanuel Chauvin, commercial de formation.

Futur Blablacar du service à domicile

C’est dans son parcours personnel que ce père de deux enfants a puisé la genèse de son projet. « Mes enfants ont perdu leur maman quand ils étaient très petits. Je les ai élevés seul à Paris et j’ai a été confronté aux difficultés des familles monoparentales, concernant la garde d’enfant notamment. Pour offrir à mes enfants un environnement plus favorable, j’ai quitté la capitale pour m’installer en Franche-Comté et travailler en Suisse. En 2009, j’ai créé une entreprise de service à domicile composée de trois agences proposant des prestations de services de confort, garde d’enfants, ménage et espaces verts. En parallèle je travaillais auprès des ainés et des personnes handicapées », raconte-t-il.


>LIRE AUSSI : Agathe Rouzaud imagine une économie circulaire du collant


De cette première expérience dans le monde des services à domicile, il fait le constat de la problématique d’allier la numérisation de l’économie et la proximité avec les clients usagers de ces services tout en leur faisant bénéficier de la réduction d’impôts. Il remarque alors que beaucoup de plateformes se montent, en employant des autoentrepreneurs, des étudiants et de jeunes seniors, ou en proposant des services de conciergerie. Il décide alors de s’appuyer sur les compétences de ces prestataires de services à domiciles ayant pignon sur rue pour créer Domizi.fr. Aujourd’hui, 150 agences de services à la personne sont partenaires de sa marketplace. Emmanuel Chauvin souhaite multiplier ce nombre par deux d’ici à la fin de l’année. À plus long terme, il veut faire de Domizi.fr la plateforme incontournable des services à la personne au niveau national, à l’image de Blablacar pour le covoiturage et d’Airbnb pour les locations saisonnières.

Frédéric Chevalier