Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Histoires d’hôpital, un livre pour sortir de la caricature

Santé. Le 6 octobre le photographe bisontin David Cesbron sortait un nouvel ouvrage fruit d’un reportage de deux ans dans divers hôpitaux de la région. Rencontre.

Histoires d'hôpital, un livre pour sortir de la caricature
(Crédit : visuels du livre - David Cesbron)

Après des études à l’école de photographie de Rochefort-sur-Mer, David Cesbron travaille au journal Sud-Ouest en tant que journaliste photographe. En 1999, il réalise un reportage photographique de la marée noire de l’Erika sur la côte sauvage. Ces photos ont servi de couverture au roman noir Total fureur de Dominique Labarrière. Arrivé à Besançon, il est depuis 2006, photographe à la direction de la communication de la région Bourgogne Franche-Comté. En parallèle de ce travail institutionnel, sa passion pour les sujets sociaux et humains s’exprime au travers de la publication de beaux-livres. Histoires d’hôpital est le dernier en date et constitue le troisième volet d’une série de projets photographiques qui donnent à voir les trois fonctions publiques sous le prisme de l’humain et de l’intime.

Un travail de mise à nu, loin des clichés, commencé en 2014 avec l’exposition Rendu public dédiée aux agents de la fonctions publique territoriale, poursuivi en 2016 avec la sortie du livre Des vies en bleu, consacré aux gendarmes (fonction publique d’État). « Mon travail s’inscrit dans le "documentaire créatif" pour décrire les réalités sociales collectives et individuelles », explique le photographe. Cette quête de mise en lumière objective des invisibles prend aujourd’hui la forme d’une parution aux Éditions Sekoya qui rend hommage au personnel de la fonction publique hospitalière de plusieurs hôpitaux et Ehpad de Bourgogne Franche-Comté : Besançon, Dijon, Dole, Auxonne et Audincourt.

Instants de vie réelle

Des mains qui rassurent et soignent, des sourires qui réchauffent et unissent, des regards qui écoutent et partagent. Les nombreuses photographies de David Cesbron, plus de 250, donnent la parole à toutes celles et ceux qui font la vie d’un hôpital, de l’agent de nettoyage, aux infirmières en passant par les cuisiniers. Certains témoignages se situent dans le contexte de la Covid mais la plupart concernent la vie des hôpitaux en général. Les textes sont des recueils de témoignages libres des différents membres du personnel hospitalier, aussi bien des professeurs que des agents d’entretien.


>LIRE AUSSI : Le Tech Lab. De Dietrich accompagne la mutation de l’industrie pharmaceutique


Réalisés pendant et après le plus fort de la crise Covid, ils se présentent sous différentes formes : anecdotes, critiques, poésies, ou simple moment de vie... Toute la beauté de ce livre, fruit de plus de deux ans de travail, se situe justement dans ce désordre, savamment orchestré, d’émotions, de situations et de ressenti émanant, tour à tour, des images et des écrits. « Il s’agit d’un travail de prise de vues sur le vif, il n’y a aucune mise en scène dans mes clichés. Cela nécessitait d’être là, sans l’être, de savoir disparaître, raconte David Cesbron, ajoutant avoir été très bien accueilli par les cadres des différents services. Généralement on m’oubliait au bout d’une demi-heure ».

Palette d’ambiances

Plus de 10.000 clichés ont été réalisés sur toute la durée de cette immersion. De quoi donner des sueurs froides à l’artiste au moment de faire un choix en vue de la publication. « L’étape de la sélection n’est jamais évidente, d’autant qu’ici, j’avais autant d’ambiances que de services visités : 25 à Besançon, 20 à Dijon, huit à Dole, sans oublier l’univers unique des Ehpad d’Auxonne et Audincourt. L’amour et la bienveillance étaient par exemple à leur paroxysme en palliatif ou en cancérologie, quand la radiologie laissait davantage place à la technique. Le bloc opératoire, que je ne pensais pas supporter, m’a surpris par sa beauté visuelle, la dextérité du geste, la pureté de la technicité. »

« Au calme relatif de la pédiatrie, épaulée par la présence des parents, les urgences catalysaient, elles, les impériosités sociales, les tensions, la pression du moment... Pour trancher dans le vif et conserver au final moins de 300 photos, je me suis appuyé sur le talent d’un ami photographe, le bisontin Ludovic Godard, spécialisé dans la photographie professionnelle pour les entreprises et les institutions », confie David Cesbron. Pour la préface, et les légendes de certaines images, l’artiste a également fait appel à une amie, Adeline Pasteur, passée par la maladie, créatrice notamment du podcast « Les Saumons », qui donne la parole aux personnes qui vont à contre-courant.

Frédéric Chevalier

Infos  : Histoires d’hôpital, aux Éditions Sekoya, 129 pages, 29 euros. L’auteur David Cesbron sera en dédicace le samedi 29 octobre à la librairie Les Sandales d’Empédocle à Besançon de 15 à 18 heures et le samedi 12 novembre à la librairie Forum de Besançon de 14h30 à 18h30.