Informations régionales économiques et juridiques
93e année

La Pièce Unique : retour vers le futur en 1980

Loisirs. Ouvert le 25 octobre, La Pièce Unique à Chevigny-Saint-Sauveur mise sur la nostalgie des années 1980 et propose un nouveau lieu de loisirs toutes générations.

La Pièce Unique : retour vers le futur en 1980
Yves, Angélique, Amandine et Lionel : « On retrouve notre adolescence ». (Crédit : A. Gavory)

Entre Stars 80 et la fièvre du samedi soir, Joaquim et Angélique Fabin ont ouvert à Chevigny-Saint-Sauveur, La Pièce Unique, un complexe entièrement consacré aux années 1980 : « On était déjà propriétaires de deux aires de jeux pour enfant en intérieur à Quetigny et Dôle, explique Joaquim, et on avait envie d’ouvrir un lieu différent ». Surfant sur la nostalgie « très présente pendant la crise Covid », le couple a donc investit les lieux et 600.000 euros pour créer le complexe. Ouvert le 25 octobre, le démarrage est « au-delà des espérances ».

Des nostalgiques à Stranger Things

Et qui dit années 1980 dit patins à roulettes, à quatre roues oblige : « comme avant ». Sur la piste de 350 mètres carrés, toutes les générations sont là. À l’image d’Yves, Angélique, Amandine et Lionel, un quatuor de quadras venus fêter un anniversaire « sans les gosses » : « Je n’avais pas fait de roller depuis 30 ans, explique Angélique, 48 ans. Nous sommes d’Alsace et on a eu envie de retrouver nos 15 ans ». Idem pour Yves, 40 ans : « On retrouve la musique des années 1980, pas toujours bonne, sourit-il, et des jeux d’arcade qui la plupart du temps ailleurs ne fonctionnent pas ». Mais les nostalgiques ne sont pas les seuls à venir découvrir le roller, à l’image d’Alyssia, 13 ans : « J’ai découvert le roller grâce à la série Stranger Things et j’ai eu envie d’essayer. On s’éclate plus que sur des skates park, puis il y a la musique et les jeux ».


>LIRE AUSSI : Comment la culture fait recettes


La Pièce Unique : retour vers le futur en 1980
Joaquim et Angélique Fabin, deux Quadras qui ont eu envie de renouer avec leur jeunesse (Crédit : A. Gavory)

Car oui, si Joaquim avoue « passer plusieurs fois par jours la chanson de Kate Bush Running Up that Hill », redevenue populaire grâce à la même série, aux abords de la piste, une « bonne vieille » salle de jeux : jeux d’arcade, flipper « et bientôt un baby-foot, c’est obligatoire ! », explique Joaquim, mais aussi une cabine pour accueillir des DJ. Au bar, des pizzas « pour les apéros » et une boutique entièrement consacrée aux eighties avec produits et friandises, vieux vinyles, une collection impressionnante de patins à roulette mais aussi un stock exceptionnel de figurines manga : « Les années 1980, c’est aussi cela ! ».

Antoine Gavory