Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le Courtille Sainte-Marthe ouvre ses portes à Dijon

Hébergement. Dès le 30 juin, les premiers locataires de la nouvelle résidence senior, Le Courtille Sainte-Marthe, emménageront dans un lieu d’histoire entièrement rénové.

Hébergement - Séniors - Vieux - Résidence -
De gauche à droite, Juliette Meignien, directrice du Courtille Sainte-Marthe, Laurence Picano, directrice générale de Vinci Immobilier résidences gérées, et Damien Odin, directeur marketing de Vinci Immobilier résidences gérées. (Crédit : JDP)

Bon nombre de Dijonnais sont nés à la Clinique Sainte-Marthe. Difficile de faire l’impasse sur ce lieu historique du centre-ville de la cité des Ducs. À partir du 30 juin, cette place forte de la rue de la Préfecture retrouvera de sa superbe et accueillera ses premiers locataires au sein de la nouvelle résidence senior, Le Courtille Sainte-Marthe. Après plus de trois ans de travaux et quelques 20 millions d’euros investis - «  c’est environ ce que coûte nos résidences seniors  », estime Damien Odin, directeur marketing de Vinci Immobilier résidences gérées -, ce nouvel établissement proposera à la location 95 appartements semi-meublés, du studio au T3.


> LIRE AUSSI : Agathe Rouzaud imagine une économie circulaire du collant


«  Il s’agit de logements entièrement sécurisés par télé-assistance avec cuisine, chambre et salle de bain, l’objectif étant que les locataires prennent possession des lieux et personnalisent leur logement en apportant leurs propres affaires  », explique Juliette Meignien, directrice de la résidence.

Plus de 4.000 mètres carrés de vie

Côté tarifs, les logements seront affichés à partir de 1.000 euros et ne dépasseront pas 2.000 euros par mois. «  Cela comprend le loyer et les charges, mais aussi l’assurance et un forfait pour pouvoir accéder aux nombreux services proposés  », souligne Laurence Picano, directrice générale de Vinci Immobilier résidences gérées. Conçu et exploité par Ovelia, filiale de Vinci Immobilier résidences gérées, Le Courtille Sainte-Marthe propose en effet des espaces de vie comme un salon, un boudoir et une bibliothèque, ainsi qu’un restaurant, mais aussi une galerie, comprenant un salon d’esthétique et de coiffure, une salle de sport, une piscine intérieure chauffée... Le tout sur quatre niveaux entièrement climatisés et accessibles et plus de 4.000 mètres carrés. «  Les espaces sont ouverts aux locataires et à leurs proches et nos logements sont à disposition des seniors retraités, autonomes ou semi-autonomes  », complète Juliette Meignien qui sera épaulée de quelques 15 collaborateurs pour veiller au bon fonctionnement de la résidence.

Antonin Tabard