Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Livres dans la Boucle 2022 : une édition riche en nouveautés

Littérature. Un nouveau chapitre s’ouvre pour le festival bisontin Livres dans la Boucle qui souffle cette année sa septième bougie. Une édition enrichie des expériences de 2020 et 2021 chamboulées par la crise sanitaire.

Livres dans la Boucle 2022 : une édition riche en nouveautés
(Crédit : Grand Besançon Métropole)

Pour cette nouvelle édition Livres dans la Boucle rassemblera 200 auteurs sous la présidence de l’auteure française la plus vendue à l’étranger et la plus lue en Europe : Tatiana De Rosnay. Celle qui voit les adaptations de ses romans au cinéma couronnées de succès (Elle s’appelait Sarah, pour n’en citer qu’une) sera présente du 16 au 18 septembre à Besançon à travers un grand entretien, des rencontres autour de son œuvre et des thèmes qui lui sont chers. « Besançon est un lieu magnifique et je suis ravie d’y revenir. Ma première visite remonte à 2007, 2008, quand le festival portait encore le nom des “Mots Doubs”. C’est un honneur de prendre ainsi la présidence de l’édition 2022, ainsi qu’un immense plaisir de retrouver le contact avec mes lecteurs après ces deux années si éprouvantes de crise sanitaire », confie la franco-britannique.

De la Covid, justement et des nécessaires adaptations qui ont caractérisé la tenue des deux précédentes éditions Grand Besançon Métropole (GBM), organisateur de l’évènement, a su puiser un certain nombre d’enseignements pour enrichir Livres dans la Boucle 2022. « Nous avons tiré le meilleur des contraintes que la Covid nous avait imposées », précise Anne Vignot, présidente GBM et maire de Besançon. Ainsi, la collectivité a pérennisé la mixité des lieux de rencontres (café, musée, école, bibliothèque), hier exigée par les jauges.

La fin de ces dernières signe également le retour du grand chapiteau, place de la Révolution, où se rassembleront 200 auteurs. Le Scénacle devient lieu d’accueil permanent d’une vingtaine d’auteurs de Bandes dessinées (BD), qui se prêteront aux jeux de la dédicaces, des battles dessins et des rencontres spectacles. Le Musée des Beaux-Arts et d’archéologie (MBAA) sera également le théâtre de dédicaces. D’autres rencontres auront lieu au Petit Kursall et aux jardins de Chamars et un café littéraire se tiendra place de la Révolution...

Une agence parisienne pour lot de nouveauté

Voilà pour l’hybridation des lieux. Quant aux autres nouveautés, elles sont le fruit du travail de l’Agence parisienne Tome 2 spécialement sollicitée pour l’évènement. «  Livres dans la Boucle est l’un des plus grands salons littéraires de France. Notre travail s’est inscrit dans une volonté de conserver l’ADN du festival tout en élargissant la cible à la jeunesse, avec notamment la venue d’auteurs plus connus et populaires comme Michel Bussi, pour la première fois à Besançon, explique Bertrand Morisset, directeur de l’agence. Une de nos autres ambitions est de faire du festival bisontin un tremplin pour les premiers romans qui seront très nombreux sur cette nouvelle édition. Amener les jeunes à la lecture est une ardente nécessité mise en exergue par le Grand Besançon, notamment comme moyen pour les aider à trouver les réponses à leurs inquiétudes. Ainsi, Livres dans la Boucle recevra une trentaine d’auteurs jeunesse qui dédicaceront leurs ouvrages les 16, 17 et 18 septembre au MBAA. Ces derniers interviendront également dans une vingtaine d’écoles de GBM en amont du festival le lundi 12 et mardi 13 septembre ».

Toujours au rayon jeunes lecteurs, en plus du prix jeunesse - au cours duquel des élèves volontaires sélectionnés au sein des établissements scolaires deviennent jury pour récompenser leur livre préféré parmi cinq ouvrages en lice - le prix de l’Homme debout en hommage à Victor Hugo arrive dans les collèges. Les élèves de quatrième seront invités à écrire un texte sur les droits de l’enfant, avant de le déclamer en public le dimanche 18 septembre au café littéraire de la place de la Révolution. Dans une volonté de modernité et d’accessibilité au plus grand nombre, des podcasts littéraires, confiés à six auteurs, font également leur apparition cette année.


>LIRE AUSSI : Éditions Hurlevent, de la belle ouvrage


Autre axe de travail développé par Tome 2, le “métissage” entre les différents arts. En 2022, la littérature s’acoquine ainsi avec la musique, la danse, le théâtre et la peinture, avec toujours en fil rouge une œuvre proposée par des auteurs de la rentrée littéraire. « Afin de faire davantage vivre le salon dans la ville et la communauté urbaine, nous avons impliqué une trentaine de commerces et une dizaine de communes de GBM  : c’est tout un territoire qui se met en mouvement », affirme par ailleurs l’édile. Cette année, côté littérature étrangère, ce sont les pays nordiques qui seront mis à l’honneur avec la présence de quatre auteurs venus d’Islande et de Suède.

On retrouve également sur cette édition, la très attendue dictée de Livres dans la boucle, animée par Nicolas Beuglet, découvert grâce à son premier polar Le cri, elle est annoncée particulièrement riche en hémoglobine : avis aux amateurs de roman noir. Enfin, côté off, pour la première fois un train des auteurs a été mis en place avec la SNCF pour que les écrivains puissent arriver plus tôt le vendredi à Besançon et en repartir plus tard le dimanche. Ces invités de marque pourront, dès 8h30, découvrir la ville avec un guide et déguster des spécialités locales au marché des Beaux-Arts.

Frédéric Chevalier