Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Quatre lauréats i-Lab en Bourgogne Franche-Comté

Innovation. Lundi 4 juillet, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a annoncé les lauréats du concours i-Lab. Quatre start-up de la région ont été récompensées.

Quatre lauréats i-Lab en Bourgogne Franche-Comté
Crédit : Deca BFC

C’est non sans une certaine fierté que la directrice de l’incubateur régional Deca BFC, Bénédicte Magerand, a réuni les quatre start-up lauréates du dernier concours national i-Lab au lendemain de l’annonce par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, mardi 5 juillet, à la Maison régionale de l’innovation. «  Nos quatre lauréats ont beaucoup bossés [notamment dans le cadre du Deca Challenge i-Lab, Ndlr], reconnaît Bénédicte Magerand. Après la rédaction d’un executive summary de quatre pages, les candidats ont tous été évalués en vue d’un accompagnement d’un trimestre pour les préparer au concours, tant sur le dossier de candidature que sur l’oral  ».


>LIRE AUSSI : Le Printemps de l’entrepreneuriat s’épanouit à Sens


Ainsi, Sergio Lescano, co-fondateur de la start-up bisontine Amarob Technologies, Gaël Matten, co-fondateur de la start-up bisontine Vibiscus, Nathan Vinçon, co-fondateur de la start-up mâconnaise Ummon HealthTech, et Xavier Boidevezi et Naim Khan, fondateurs de la start-up dijonnaise Ektah, sont revenus de Paris avec leur prix et une enveloppe qui participera au financement de leurs projets respectifs.

Jusqu’à 600.000 euros d’aide

«  Le concours i-Lab, c’est avant tout un financement, rappelle Jean Guzzo, délégué régional académique à la recherche et à l’innovation en Bourgogne Franche-Comté, avec un budget global de 20 millions d’euros et des aides pouvant aller jusqu’à 600.000 euros. Cette année, 58 % des projets lauréats ont été accompagnés par des incubateurs publics comme Deca BFC, et la Bourgogne Franche-Comté est une des régions qui a compté le plus de lauréats, de quoi prouver une fois de plus l’excellence de la recherche et la capacité à transformer des résultats de recherche en projets entrepreneuriaux  ». Des qualités reconnues par Dominique Grevey, président de l’université de Bourgogne Franche-Comté.

«  L’innovation se trouve partout en Bourgogne Franche-Comté  », a tenu à rappeler Laëtitia Martinez, vice-présidente au Conseil régional en charge notamment de l’enseignement supérieur et de la recherche, après les interventions des représentants de Grand Besançon Métropole et de Dijon Métropole, ainsi que du président de Mâcon Beaujolais Agglomération, Jean-Patrick Courtois, qui a appelé à plus d’optimisme et à davantage se souvenir des projets qui réussissent, à l’image de ces quatre start-up ou encore d’Ubitransport, créée en 2012 à Mâcon et qui emploie aujourd’hui 120 collaborateurs.

Antonin Tabard