Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Une invention Made in Bourgogne récompensée au Concours Lépine

Innovation. À 54 ans, Nathalie Gras a inventé le premier attache-chaussettes Made in France et résolu un mystère ménager. Une innovation qui lui a permis d’être récompensée par la Médaille d’argent au Concours Lépine 2022.

Nathalie Gras recevant la récompense du concours Lépine pour son innovation. (Crédit : NATHALIE TIROTA).

Avec ses accroche chaussettes, Nathalie Gras, ancienne biohygiéniste devenue assistante maternelle répond à un dilemme aussi vieux que l’invention du lave-linge : la disparition mystérieuse des chaussettes dans le tambour de nos machines à laver : « Après 30 ans à perdre les chaussettes orphelines, avec deux enfants, j’en ai eu assez. J’ai acheté tous les produits concurrents, tous étrangers mais aucun ne convenait à ce que j’attendais. Ils étaient trop chers, trop fragiles ou dangereux pour les enfants et je voulais quelque chose qui s’adresse aux enfants ».


> LIRE AUSSI : Agathe Rouzaud imagine une économie circulaire du collant


En novembre 2020, Nathalie décide donc d’inventer son produit, Keep-socks, réalise une étude de marché avec la Burgundy School of Business à Dijon, donne vie à son prototype grâce au châlonnais MK3D, conçoit un moule en acier avec un industriel de Saône-et-Loire, et dépose un brevet. Le produit est simple, mais il fallait y penser. Keep-socks est une pince à linge qui permet de tenir les chaussettes ensemble : « C’est magnétique. Les enfants les enlèvent, les accrochent et l’attache peut aller à la machine à laver, au sèche-linge, sur le fil à linge. On peut aussi y accrocher les lingettes à lunettes, les carrés de démaquillage, les pulls en mohair, les torchons sur le frigo… ».

Médaille d’argent au Concours Lépine 2022

En octobre 2021, Nathalie Gras vend sa voiture, trouve une banque et créé son entreprise, son site internet et commence à surfer sur les réseaux sociaux : « C’est tout nouveau pour moi. J’ai 54 ans, c’est une nouvelle aventure ». Une aventure que le jury du Concours Lépine a jugé innovante puisqu’en mai dernier, Keep-socks obtient la médaille d’argent à Paris dans la catégorie Art de Vivre : « Le salon a été l’occasion de me faire connaître, de rencontrer des partenaires potentiels. Stéphane Plazza est venue sur mon stand. Je suis passée dans l’émission Capital, puis sur TF1. Toute cette vitrine à fait exploser les ventes sur mon site Internet même de l’étranger. Aujourd’hui, je cherche des distributeurs… »

Made in France et eco-responsable

Malgré son nom anglais, le produit est Made in Saône et Loire : « Je cherchais un nom que l’on retienne. Je n’ai pas trouvé d’équivalent français ». Fabriqué en polypropylène recyclable, garantis deux ans et bientôt consignés, les Keep-socks qui ont nécessité entre 50 et 100 000 € d’investissement rendent aussi à une valeur de Nathalie Gras : « Je travaille avec un ESAT (établissement et service d’aide par le travail) à Crissey (71) pour un produit de qualité made in France et recyclable. Cela correspond à mes valeurs ».

Antoine Gavory