Informations régionales économiques et juridiques
93e année

MuséoParc Alésia : un été gaulois original

Tourisme. Site touristique emblématique du département, le MuséoParc Alésia fête ses dix ans en 2022. Après la crise sanitaire, la structure espère relancer sa fréquentation grâce à des évènements originaux pendant l’été et au-delà.

MuséoParc Alésia : un été gaulois original
Le MuséoParc Alésia mise sur l’originalité pour retrouver sa fréquentation d’avant la crise sanitaire (Crédit : S. Pitoizet)

Quand il ouvrit ses portes, en mars 2012, le MuséoParc Alésia venait remplacer l’ancien musée fermé en 2005 et se destinait à devenir une locomotive touristique et culturelle dans le nord de la Côte-d’Or avec un équipement moderne. Après avoir peu à peu perdu de ses visiteurs au fil des ans, les équipes ont initié en 2018 une nouvelle dynamique, proposé une nouvelle offre intégrant l’artisanat antique en plus des reconstitutions et développé une nouvelle stratégie.

« Nous avons travaillé pour aller chercher les habitants dans un rayon de deux heures de route pour un tourisme à la journée, nous avons fait le pari de convaincre le territoire » détaille Michel Rouger, directeur général du MuséoParc. Une stratégie payante qui a vu grimper la fréquentation jusqu’à 80 000 visiteurs, « notre vitesse de croisière. » Alors que la crise sanitaire a fait chuter ce nombre de 50%, le site a voulu profiter de ses 10 ans pour relancer son attractivité.

Miser sur l’originalité

Pendant l’été, les animations se suivent mais ne se ressemblent pas. Outre le survol d’Alesia avec le concours de l’aéroclub de Semur-en-Auxois et les apéros anniversaire chaque mardi, le MuséoParc organise un banquet gaulois en extérieur le 13 août prochain. « Pour les dix ans, nous essayons de nouvelles choses. » Accompagné d’un archéologue de la musique antique, de reconstitution et d’un spectacle de fauconnerie, le repas s’inspirera des traditions gauloises.


>LIRE AUSSI : En Bourgogne-Franche-Comté, des idées de sorties pour tout l’été


Plus tard, en septembre, les journées européennes du patrimoine seront l’occasion de reconstitutions autour des sports antiques puis les vacances de la Toussaint profiteront de conférences sur la mort dans l’Antiquité et d’une murder party. Autant d’opportunités de retrouver la fréquentation passée. « Plus de 7 000 personnes ont assisté à la soirée du 14 juillet et le vendredi du week-end de l’Ascension a connu une fréquentation record avec plus de 1 000 personnes. » Pour accompagner cette dynamique, le MuséoParc planche sur un parcours découverte et réfléchit sur un jardin antique qui pourrait voir le jour.

Nadège Hubert